Marathon de Barcelone


Arrivée le samedi après-midi avec tous les copains, prise du logement, récupération des dossards.
Une petite bière d'avant repas et à 21h extinction des feux.
Dimanche matin 7h le réveil espagnol sonne, oulala c'est dur, c'est l'heure du petit dèj en commun avec les autres coureurs.
Je me sens bien-bien, Achille ne s'est par réveillé. J'enfile la tenue de combat !
Tout le monde est prêt ! 7h30 c'est parti, direction le centre de Barcelone, pour retrouver nos sas respectifs, avec un petit échauffement au préalable.
Je me faufile dans celui des 3h45 comme prévu.
8h30, le clairon sonne, 20 min pour atteindre la ligne départ.
Me voilà sur la ligne avec un feu d'articfice de pétales, la musique s'amplifie, l'ambiance monte, on règle nos gps, c'est parti, gogogo !!!!!!
Vu le profil du parcours, la 1ère partie va être dure, alors je décide de ralentir un peu et de garder mon allure à 11 de moyenne. Je passe le semi en 1h52 soit 1mn de moins que prévu, et je suis toujours à 500 m du ballon des 3h45.
J'attaque la 2ème partie, plus roulante que la 1ère. Tout va bien, pas de douleurs.
Du 26 au 30ème, c'est une double ligne droite, et toujours régulière. Je me pose 2 s au ravito, je me restaure.
Je passe le 30ème, mais je perds 2 min sur mon chrono.
Il me reste 11.200, mais tout peut basculer car en effet au 35ème km Achille se réveille, mais sans trop de conséquence jusqu'au 37ème ou là, la douleur est poignante et me remonte dans le mollet. Même le bruit des musiciens était insupportable.
Au 38ème, ma moyenne baisse de plus en plus : de 11,2 je passe à 9,8.
Oufff ! Le 40ème en 3h53 mais foutu pour mes 3h45. Le ballon des 4h me double à 1 km de l'arrivée ; tant pis, l'essentiel à mes yeux est de franchir la ligne.
Au final je termine en 4h07'51", mais j'en garde un très beau souvenir.
Je la voulais, je l'ai eu cette belle médaille Espagnole !!!!
 
Prochain objectif les championnats de France, de Kilomètre Vertical à Manigot en Savoie le 16 juillet !!


le 23/03/2016 à 08h28auroreRéagir0 commentaire(s)

Boucagnères-Auch

11 participants
Laurent Pareti 40'1" (3 minutes de moins que l'an passé!)
Joël Lalanne 40'13"
Pierre-Yves Dessailly (41'38")
Pierre Rançon 542'40")
Bernard Delom (49')
Isabelle Carmona (50'48" 1"30 de moins que l'an passé)
Ludovic Mevel (51'47")
Anne-Claire Laberenne (52')
Christine Gavello (56'45" -7minutes de moins!)
Béatrice Prudhomme (57'46")
Gérard Cabos (1h 12)
et sur Seissan-Auch, Guy Mendousse 2h11'



le 22/03/2016 à 09h38auroreRéagir0 commentaire(s)

Saint-Clar 2016

Ce qui a marqué le début de saison c'est le départ de Christophe Cabanes pour Colomiers pour retrouver ses collègues pompiers et des facilités d'entrainement. Le club a tenu a le remercier pour sa fidélité de 10ans et la notoriété qu'il lui a apportée.
D'autre part , pour clôturer la saison 2015, le défi gersois, challenge départemental a récompensé Isabelle  Carmona, 3ème féminine avec 16 courses à son actif. Elle a bien débuté la saison 2016 à Saint-Clar sur les 10km dans la boue. Dans la même course , Pierre-Yves Dessailly s'est classé premier de sa catégorie et 14ème au scratch. Etaient aussi présents Laurent  Pareti 34ème, Christine Gavello et Béatrice Prudhomme. Ces trois derniers avaient déjà représenté le club à Condom avec Romy Péres et Gérard Cabos. A Saint-Clar, il y avait aussi un trail de 21km ; Christine Robert nouvelle adhérente s'est classée seconde de sa catégorie et 4ème féminine, ce qui est remarquable pour une reprise et un bon entrainement pour le marathon de Barcelone au mois de mars (mais elle a bien d'autres projets ambitieux que nous détaillerons ultérieurement).


le 22/03/2016 à 09h05auroreRéagir0 commentaire(s)

11 km d'Avezan

Pierre-Yves Dessailly: 8ème et 2ème M2 (53'39)
Laurent Pareti: 11ème et 2ème M1 premier podium (54'28)
Isabelle Carmona: 75ème et 4ème M1 (1h11' avec 400m supplémentaires)
Christine Gavello : 103ème (1h20' )



le 22/03/2016 à 09h02auroreRéagir0 commentaire(s)

Christine Robert aux sentiers de la Maleper

Boudu con que ça commençait mal hier, départ 15 h pour 16 bornes. Pas de jambes, pas de souffle, me faire doubler, doubler, si bien qu'au 5ème kilomètres, j'ai failli faire demi-tour, et puis le mental à pris un peu le dessus, et ma petite tête me disait "ne t'arrête pas, ne t'arrête, tu es ici pour t'amuser et voir du paysage avant tout.
Au 7ème kilomètre, le ravito ouffff ! ohhhhhhh combien il m'a fait du  bien celui-là. La patate revient petit à petit,  et cette fois-ci à mon tour de doubler et je remonte au classement féminin de 10 places au moins, j'avais comme une impression d'avoir des ailes. Je n'ai jamais autant apprécié les descentes. 
Un parcours magnifique, rien à rajouter sur le balisage, une organisation merveilleuse et chaleureuse par dessus tout. Une course nature sans fausse note et sans oublier les supers lots pour une trentaine de dossards. 
Au final, je termine les 16 bornes un peu casse-patte en 1h43, 10ème f/62 et 108/250. 


le 12/11/2015 à 08h44auroreRéagir0 commentaire(s)

Tous au TAF

TRAIL A. Fournier

MIRANDE

Dimanche 03 Février 2019

"TOUS AU TAF"
 
(Informations, Règlement, Inscription)